Post has published by Ambarequiem
  • Participant
    Posts1037
    Member since: 17 juin 2014

    Et je ne parle même pas de l’impact sur l’industrie française, ça va déprimer tout le monde.
    Parce qu’on se réjouit d’une vente de Rafale, mais, l’effectif de ces avions en France n’est que la moitié de celui envisagé en premier lieu, et les ventes à l’étranger ne couvrent même pas cet écart.
    Et c’est la même chose pour le Leclerc, si l’armée avait tenue sa commande initiale de 1500 exemplaires, le cout unitaire et le coût de MCO aurais été beaucoup moins élevé, et le char se serait exporté largement. Au lieu de ça, on se retrouve avec moins de char que les EAU, et avec du mal à tous les entretenir.
    Pour le remplacement du Famas, il n’y a pas vraiment de concurrent français en lice, pour la première fois depuis Louis XIV, nous ne produirons pas l’armement léger de nos fantassins.

    Pour reprendre ce sujet: Aurait-on l’utilité de nombreux soldats peu formés quelque part dans le monde?

    Donc, pour répondre à ta question, on aurais bien besoin d’une armée de nombreux soldats, même peu formés en France. C’est possible que ça emploie directement quelques dizaines de milliers de chômeurs, et indirectement, quelques centaines de milliers. Que ça réduise le développement galopant de la délinquance, que ça finisse le travail là ou l’éducation nationale a échoué.
    Cela peut aussi nous permettre de vraiment choisir les meilleurs pour les OPEX, mais aussi de déployer du monde sur le terrain (en France comme à l’extérieur) sans mettre la machine à genoux. Donc, d’assurer une vrai présence, et d’aider à une vrai stabilisation des régions en conflit, et donc, permettre de vrai échange économiques avec ces mêmes régions (non que l’on doivent faire du néo-colonialisme, et agir en dehors de toute résolution, mais la stabilité d’une zone entrainera plus de prospérité économique pour tous).

  • A password will be emailed to you.