Post has published by inculte
  • Participant
    Posts5
    Member since: 13 avril 2015

    pour ma part, quand je pense à la vulnérabilité évoquée des forteresses volantes, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec les forteresse flottantes que sont les cuirassiers ou les porte-avions. de la même manière, un coup bien placé pourrait selon toute logique les faire couler alors pourquoi continue-t-on à se servir des porte-avions en les vantant comme les fleurons des armées? je pense réellement que les forteresses volantes sont envisageables si suffisamment de bons ingénieurs se collent sur le sujet pour imaginer des plan B, C, D, etc. et aussi limiter les risques en cas de chute (plan d’évacuation d’urgence aux petits oignons et révisés par les équipes présentes sur le vaisseau, une masse de parachutes, mini-planeurs de qualité médiocre juste pour planer une ou deux fois, hélicoptères conçus pour démarrages rapides…) mais pour autant, je dirais que les risques sont les mêmes que pour un porte avion (ils sont plus forts, plus grands, plus dangereux, mais ce sont basiquement les mêmes) donc on peut les anticiper et prévoir des systèmes de défense efficaces (enfin selon mon piètre avis d’inculte). l’intérêt, comme les porte avions en encore mieux, c’est qu’ils peuvent aller partout et intervenir rapidement en transportant de plus petites unités.
    ensuite, le problème du nucléaire n’est en réalité absolument pas résolu puisque le but visé n’est pas la fission, mais la fusion, plus stable, plus propre et produisant beaucoup plus d’énergie, simplement, on n’a pas encore els moyens pour la recherche (pour le moment. on estime qu’il faudrait mille milliard pour arriver à quelque chose, si je me trompe pas dans mes chiffres. si c’est pas ça, c’est au moins une somme relativement considérable) donc, en réponse à Saganami, non, l’antimatière n’est pas nécessaire tout de suite et je pense que quand ça arrivera, on prendra toutes les précautions requises. enfin j’espère…

  • A password will be emailed to you.