Post has published by Icare
  • Participant
    Posts434
    Member since: 25 novembre 2012

    Bonjour 🙂

    Bon je précise avant tout que je ne suis pas totalement d’accord avec les affirmations de Knoloa; je pense donc que le samourai gagnerait, ou du moins, ce ne serait pas l’execution décrite par certains 😉

    Voici mon raisonnement:

    – D’abord ceci tient au style de l’arme. Avec une lame aussi tranchante qu’un rasoir un samourai ne peut se permmetre une mobilité réduite face à une armure; comme dit precedement la coupe n’est pas suffisante pour la percer. Donc il lui faut une plus grande mobilité afin de donner une plus grande puissance à sa lame lorsqu’il bouge… ce qui lui permet de fendre une armure :cheer:

    A l’opposé, un chevalier ayant déja un bonne lame tranchante et fort bien taillé pour l’estoc, n’a pas besoin de beaucoup de mobilité; certe il lui faut bouger l’épée convenablement, mais ca ne requiert pas vraiment le déplacement du corp. Il lui suffit de pouvoir en donner assez a son adversaire jusqu’a ce qu’un défaut de l’armure puisse être trouvé, ou tout simplement que l’adversaire se rende accablé- car je rappelle qu’un chevalier ,n’a pas pour objectif premier de tuer son adversaire (du moins s’il est de noble condition) mais de le capturer pour obtenir une rancon. Rien de tel avec un samourai qui se battra jusqu’a la mort 😉

    Je pense donc que la mobilité reviendrat au samourai qui en à plus besoin que le chevalier et qui donc l’utilise plus 😉

    – Les armures samourais surtout a l’époque muronagi (donc l’époque qui nous interesse ;)) n’étaient pas si pouries que ca. En effet a cette époque les occidentaux sont arrivés et avec eux l’arquebuse-que les fabricants ont immédiatement commencés a copier sous le nom de Teppo. Résultat: ils ont aussi commencé à fabriquer des armures esthetiquements plus sobres et plus lourdes mais aussi bien plus résistantes, car elle étaient capables de parer les tirs d’armes a feux-contrairement aux armures de plate des chevaliers 😉 (je rappelle ainsi que c’est une arquebuse qui a brisé la colone vertébrale de Bayard “le chevalier sans peur et sans reproche” et avec elle sa série d’exploit 🙁 ).

    – Enfin les katanas n’étaient pas une lame magnifique mais il ne faut pas exagerer. Les seules lames japonaises réélement trés mauvaises furent les jokotos (premiére lames japonaises forgé) et les ninjatos (epée des ninjas recupéres a partir d’autre lames sur les champs de batailles)
    . D’ailleurs elle avaient quand un assez bon estoc puisque rien que le rituel de suicide des samourais, le seppuku consistait a se percer le ventre et à en ressortir les intestins pour mourir dans d’atroces soufrances :side: :sick:

    sources:
    -www.clickjapan.org/art_guerrier/samourai.htm
    -l’histoire de France pour les nuls (l’anecdocte pour Bayard)
    – Le livre “Guerriers les grand héros de l’histoire” (qui précise que l’armure des chevaliers faisait plus de 40 kilos soit dit en passant 😉 )
    – mes deductions perssonelles 😆

    Enfin les samourais aussi maitrisaient un art martial d’épée le Kenjustsu (tapez iazare ieno sur le net si vous ne me croyez pas ;))

    Et bien voici une vidéo qui a fait un duel entre ces deux styles de combat:

    et le pratiquant du kenjustsu gagne :cheer: !

    Pour conclure le knight fut un valeureux adversaire mais rien à faire… samourais power! 😆 😆

    Voila 🙂 à vous 😉

  • A password will be emailed to you.