Post has published by kymiou
  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Nous sommes tous d’accord sur ce point : ce n’est pas l’empire d’orient qui a renoncé aux légions. Cet abandon était déjà acquis sous Constantin. Cela peut nous sembler choquant, vu l’immense prestige du nom “légion” dans notre inconscient mais il ne faut pas perdre de vue ce qu’elle était : une unité souple et manoeuvrable conçue pour l’offensive.

    Or, dès le milieu du 2ème siècle, l’Empire a atteint ses limites géographiques. L’étendre encore apparaît aux empereurs comme déraisonnable. Alors, on fait dans la grande muraille. On bâtit des “limes” et les légions, d’offensives qu’elles étaient, deviennent garde-frontière avec des concentrations plus ou moins fortes en fonction des menaces du moment.

    Au début, l’organisation est bien étudiée avec détachements souvent renforcés d’auxiliaires locaux sur les murs et réserves en retrait pour assurer une défense en profondeur. Mais avec le temps, c’est la majorité des troupes, prélevées sur les réserves stratégiques, qui se retrouve en cordon sur le limes. Et si la guerre, particulièrement vers l’orient, nécessite des renforts massifs de troupes, on les remplace par des unités indigènes de plus en plus étoffées… et de plus en plus barbares. L’empire d’Occident mourra de ce mal-là.

    Evidemment, ces nouveaux “légionnaires”, plus frustes, ne se manient pas comme les vétérans de César. La légion tend à devenir une formation simple, massive, destinée à soutenir le choc et le briser, autrement dit : une phalange.

    A cela s’ajoute l’importance grandissante de la cavalerie, particulièrement sous l’influence des guerres avec les Perses Sassanides.

    Il en résulte que la légion, la vraie, n’existe déjà plus sous Constantin. Le mot perdure encore un peu, mais ce n’est qu’un mot et lui-même s’estompera bientôt dans les esprits.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • A password will be emailed to you.