Post has published by Saganami
  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    Plusieurs raisons à cela.

    Idéologique et économique d’abord. Les japonais croient en l’espace vital, et donc plus ils engrangent de conquête, plus ils devraient en toute logique gagner en puissance économique/industrielle. En un sens, ces conquêtes sont faisable. Le Royaume Unis est tiraillé par le conflit Européen, la Chine divisée, l’URSS en pleine restructuration et non prête à la guerre (surement pas sur mer). Cependant, la logique territoire=pognon/puissance est complètement fausse, et l’idéologie a souvent le pouvoir de biaisé des théories logique à la base.

    Ensuite, la guerre contre les USA devait logiquement être évitée. Pearl Harbor n’avait pas pour but de vaincre la superpuissance en un coup, mais de créer une frappe préventive. Celle-ci devait mettre à bas les possibilité maritimes de l’US Navy et les traumatiser pour justement ne pas qu’ils se lancent dans une guerre totale. Nous savons que cela eu l’effet inverse, c’est peut être que les japonais ont négligé le désir de revanche de l’Oncle Sam par idéologie.

    Ensuite, diplomatiquement. L’échec est grave, car justement Roosvelt veux la guerre avec l’Axe. L’embargo pétrolier était potentiellement un casus belli offert aux Japonais, et par extension à Hitler. Un autre point sur l’échec diplomatique : c’est le cas de la Chine. Les USA comme les autres alliés étaient très proche de ce pays, le Japon devait savoir que la guerre sino-japonaise risquait de multiplier les ennemis, mais ils ont négligé ce risque pensant probablement s’en débarrasser rapidement.

    Enfin, la guerre navale à ses logique, et la taille du champs des opérations oblige d’une certaine manière à maitriser un espace monumental, d’où peut être la multiplication de ces fronts. Ils ne pensaient surement pas avoir un arrêt de cette maitrise si tôt, dés Guadalcanal notamment (et possiblement la bataille de la mer de Corail). Cela est peut être due au manque de communication et d’évaluation du politique, car nous savons que les marins (notamment Yamamoto) avaient conscience de leurs défaillances.

  • A password will be emailed to you.