Post has published by guiguit
  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Au-delà de l’anecdote et en dépit du sentiment de victoire des Coréens, quels sont les effets de son contrecoup, puisque tu avances « qu’ils [ont] beaucoup perdu dans cette affaire » ?

    Je me demande vraiment ce pourquoi les Coréens sont si fiers. Une centaine de fusiliers-marins repoussèrent l’élite des troupes coréennes largement supérieures en nombre et équipées de canons. Les Français bombardèrent Séoul sans que rien ne puisse s’opposer à leur escadre si ce n’est la météo… Outre cet aspect militaire du conflit qui prouva, notamment aux Japonais, que le “royaume ermite” ne se trouvait pas en meilleur forme que l’Empire du Milieu, les Coréens perdirent nombres de symboles de leur Etat comme des drapeaux, des archives, des lingots d’or et d’autres ouvrages d’art… D’ailleurs, la Corée du Sud a exigé à la France la restitution de manuscrits royaux datant des XVIIe et XIXe siècles. Ces documents étant déclarés patrimoine français, l’affaire fait toujours polémique entre les deux pays.

    Le contre-amiral Roze avait considéré tous ses objectifs comme atteints. Ce dernier s’est révélé à la hauteur de sa mission en faisant preuve d’une prudence rare car avec un commandant plus arrogant (voulant peut être envahir le pays), l’affaire aurait tournée court. On peut dire que cette expédition nous montre bien l’importance de savoir se fixer des buts clairs et réalisables. En l’occurrence, il s’agissait d’exiger la livraison des assassins responsables du massacre de missionnaires de nationalité française et de leurs coreligionnaires coréens et, en cas de refus, d’effectuer une démonstration de force dans le royaume.

    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e5/AdmiralRoze.jpg

    Le contre-amiral Roze avec son état-major et une partie de son équipage

  • A password will be emailed to you.