Post has published by Montaigne
Participant
Posts2
Member since: 30 mai 2016

-Les parthes bien que redoutables, ne furent pas invincibles.

Le général Cnaeus Domitius Corbulo, en opérant entre 58 et 64 une suite de campagnes victorieuses contre eux l’a démontré. Seul son suicide ordonné par Néron, a mis fin à ses actions.

Mais à la différence d’un Crassus, qui était surement devenu trop confiant après sa victoire contre Spartacus, Corbulo, a toujours préparé méthodiquement ses campagnes. Accompagnant généralement ses campagnes militaires, de “véritables campagnes diplomatiques”.
Aucune de ses campagnes ne fût simple, ayant de bons chefs de guerre qui s’opposèrent à lui.

En 62, la défaite du légat de Cappadoce Lucius Caesennius Paetus, fit perdre à Rome tous les bénéfices des campagnes de Corbulo. Celui-ci reparti une dernière fois en campagne et obligea les parthes à demander la paix.

Les campagnes contre les parthes vont s’arrêter un moment, car des révoltes éclatent en Judée et Néron jaloux des victoires de Corbulon, l’oblige à se suicider.

-Pour les redoutables sassanides et les romains: les conflits vont continuer au fil des siècles. Ce fût finalement l’empereur d’orient Héraclius I qui réussit à les vaincre définitivement. Après que les perses aient conquis une grande partie des territoire de l’empire (Egypte, Palestine…), Héraclius réussit grâce à une suite de campagnes victorieuses, à vaincre les perses.
Mais ces longues guerres vont laisser les deux empires exsangues et cela va en faire des proies faciles pour les arabes.

A password will be emailed to you.