Post has published by BaTBaiLeyS
  • Admin bbPress
    Posts6315
    Member since: 5 août 2017

    Je ne suis pas un expert de la relation entre les Parthes et les Romains mais je connais assez bien les techniques guerrière parthes. Le truc avec eux, c’est qu’il ne faut pas jouer leur jeu, et ne pas se laisser prendre dans un endroit où ils peuvent déployer leur cavalerie, si mobile et destructrice. Joué leur jeu, c’est exactement ce que Crassus, qui a toujours eu ce qu’il voulait, a fait: il a tombé dans leur piège et s’est fait leurrer en croyant qu’eux aussi, il les aurait à sa guise.

    Les Romains sous sont commandement étaient déjà entrain de fêter la victoire avant même de leur avoir rencontré. Crassus, voyant les ennemis reculer et trompé par le premier venu n’a pris aucune précaution et a foncé tête baissé dans une guet-apens redoutable et facile à éviter s’il avait agis comme un vrai général.

    Dans une plaine désertique, il a opposé la force brute à la mobilité évasive. Les Parthes étaient loin d’être invincibles et ils auraient dû être pris comme Xénophon le fit lors de sa retraite des 10 000 au lendemain de la Guerre du Péloponnèse, alors qu’il était enfermé en Anatolie en sol hostile.

    Voyant qu’il aillait se faire désintégrer s’il n’agissait pas, il a juger la situation avec lucidité et à ordonner à ses meilleurs frondeurs, les Rhodiens, les seuls capables de tirer plus loin que les archers montés perses, de repousser leurs attaques et de protéger leur avancé. Ça, c’était la manière défensive de faire, mais les Romains, ayant des intentions offensive, aurait dû adapter une technique similaire.

    Par exemple, ils auraient pu remontés les villes une à une au lieu de tenté de couper dans une plaine aride et inhospitalière pour atteindre plus rapidement la Babylonie. De cette manière, ils aurait forcé les Parthes à défendre leurs villes et ainsi, en venir au main avec eux. Au corps à corps, ils les auraient mangé. Au lieux, Il a ignoré la force de ses ennemies en les méprisants alors qu’il aurait dû s’y intéressé et ainsi recrutés des archers et se trimballer avec des gastraphetes ou autre engin mobile capable de harceler l’ennemis (ou les garder à distance) jusqu’à porté de ville. Enfin, il aurait pu les faire tomber une à une.

    C’est du moins mon point de vue.

    La guerre a été écrite dans le SANG...
    Pour le reste, il y a le FORUM DE LA GUERRE!!!

  • A password will be emailed to you.