Post has published by Maxsilv
  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Signaler des faiblesses intrinsèques à l’outil militaire de l’Entente comme de l’Alliance ne signifie pas pour autant les réduire à l’incompétence. Pour mener la guerre à laquelle ils s’étaient préparés en 1914, Allemands comme Français surent tirer leur épingle du jeu. Néanmoins, il apparaît qu’une fois le statu quo établit sur le front, on fut bien en peine de trouver des solutions pour y remédier. Sans doute n’était-il pas possible d’échapper à l’impasse stratégique et ça n’ôte rien aux mérites des deux camps, mais n’entrevoir que le génie décisionnel des belligérants est à peu près aussi réducteurs que le qualificatif d’« âne » qu’on trouve dans le titre de ce sujet.

  • A password will be emailed to you.