Post has published by Maxsilv
  • Participant
    Posts5796
    Member since: 12 avril 2012

    Voici la religion que j’avais développée pour le MV post-apocalyptique et Athenakos, voilà déjà quelques mois. Evidemment, toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existé ou du moins provenant d’un univers que vous connaîtriez est tout à fait voulue !

    La religion

    Les Athénakéens sont polythéistes et leur religion repose sur un panthéon composé des 12 divinités de l’Olympe, c’est-à-dire 6 déesses et 6 dieux. Leur pratique religieuse complexe repose à la fois sur des rites communs à la cité – la religion joue à ce titre un rôle civique fondamental – et sur une relation entre le croyant et la divinité beaucoup plus personnelle. Le soutien de ces dieux s’obtient bien souvent par l’offrande (réalisée dans le sanctuaire dédié à la divinité ou sur un autre autel qui lui est consacré) et par la prière ; la première devant s’effectuer selon les codes de la cité tandis que la seconde n’engage que le croyant et la divinité.

    Parallèlement à ce panthéon s’organise une vaste mythologie racontant l’histoire du monde durant le « Vieil Âge » ; c’est-à-dire de la naissance du « Vieux Monde » jusqu’à sa chute. C’est au travers de cette mythologie que les Athénakéens appréhendent leur histoire passée et le brusque effondrement de la civilisation qui les a amenés à leur situation actuelle. L’ensemble de ces textes mythologiques est conservé dans la Salle des Archives de la Cité, sous la surveillance d’un(e) archiviste et de son apprentie(e).

    Tableaux des 12 divinités athénakéennes

    [table]
    [tr]
    [td]Dieu[/td]
    [td]Domaines de compétences[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Saurios[/td]
    [td]dieu de l’autorité, du travail et protecteur des pères bienveillants[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Christos[/td]
    [td]dieu du pardon, la paix et gardien du Parnasse [= paradis][/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Boblenon[/td]
    [td]dieu de la violence, du courage héroïque et maître de la panoplie[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Nepton[/td]
    [td]dieu de la mer, du commerce et protecteur des marins[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Kopernos[/td]
    [td]dieu des astres, du firmament et bâtisseur de la voûte céleste[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Bellouscouni[/td]
    [td]dieu du mensonge, de la traîtrise et roi de la débauche[/td]
    [/tr]
    [/table]

    [table]
    [tr]
    [td]Déesse[/td]
    [td]Domaines de compétences[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Athéna[/td]
    [td]déesse de la sagesse, la stratégie et protectrice d’Athenakos[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Gaïa[/td]
    [td]déesse de la terre, la nature et protectrice de la flore[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Pocahontas[/td]
    [td]déesse de la fertilité, des moissons et protectrice de la faune[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Amidala[/td]
    [td]déesse de la beauté, du raffinement et protectrice du mariage[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Apolinaria[/td]
    [td]déesse des arts, de l’artisanat et inspiratrice du poète[/td]
    [/tr]
    [tr]
    [td]Emilia[/td]
    [td]déesse de l’enseignement, de l’apprentissage et protectrice de la jeunesse[/td]
    [/tr]
    [/table]

    L’histoire mythologique

    Les archives de la cité nous enseignent que c’est l’orgueil des hommes qui jadis détruisit le « Vieux Monde ». Les hommes aspiraient à conquérir l’Olympe et ils s’anéantirent. En retour les Dieux leurs infligèrent la souillure de leur propre corruption : leur monde fut ravagé et leur civilisation brisée. Pendant deux siècles le monde tourmenté vit l’humanité décliner et ce n’est que l’intervention d’Athena et Christos qui mit fin à ce terrible châtiment, préservant ainsi l’humanité d’une lente agonie.

    Le premier homme à interférer dans les affaires divines et à avoir l’immense privilège de visiter l’Olympe fut Stalinios, roi de Russie. Mis au défi par Bellouscouni, il accomplit douze remarquables travaux : il terrassa le tyran Hitler, chassa et tua l’Hydre de Trotski, etc. Toutefois, il ne put rester dans l’Olympe et mourut en simple mortel. On en resta là pendant un demi-siècle.
    Cependant le roi d’Etunis, Mitrominet se revendiqua comme nouveau maître du monde et à ce titre mena la guerre jusqu’en Olympe ; ne voulant souffrir d’aucuns rivaux, même divins… Ainsi commença la « Crise de l’Olympe ». Mitrominet marcha sur le Mont Olympe à la tête de toutes ses troupes. En réponse, les dieux soulevèrent les flots et firent trembler la terre. De puissantes cités furent détruites et le monde ne connut que la souffrance et la guerre. Enfin, le roi Damné commença l’assaut du Mont Olympe et en ébranla jusque la racine. Cependant, le peuple des Athéniens s’y opposa et menèrent une résistance désespérée pendant trois jours sur ses pentes, mais celle-ci ne suffit pas à arrêté Mittominet qui se sacra lui-même roi de l’Olympe mais ne put franchir ses portes : son corps impur ne fut pas accepté et il fut brûlé jusqu’au plus profond de lui-même. Ainsi s’amorça la « Chute du Vieux Monde » et l’humanité fut presque anéantie sous la colère divine.
    Alors que les derniers Athéniens fuyaient leur cité en flamme, Christos et Athena les prirent sous leur protection et firent pression sur l’Olympe pour arrêter la destruction. Enfin, ils leur offrirent Athenakos, leur nouvelle cité bénie des dieux pour leur résistance héroïque qu’ils avaient faite contre le Roi Damné. L’humanité connut alors la paix, mais celle-ci était désormais un grain de sable dans un océan hostile et le « Nouveau Monde » gardait les traces de l’ancienne hostilité de l’Olympe…

  • A password will be emailed to you.