Post has published by jeremieds
Participant
Posts144
Member since: 24 août 2012

5. La 9ème campagne et suivantes

En -1445 soit en l’an 34 de son règne, Thoutmosis III retourne en Syrie ou il soumet la ville de Nouges et écrase une rébellion à Djahy, cette campagne ne semble avoir consisté qu’en une série de raid visant principalement à affaiblir le Mitanni et à préparer le terrain en vue de la 10ème campagne, qui sera, elle plus ambitieuse.
L’objectif principal de la 10ème campagne en -1444 est de repousser les Mitanniens en Naharina, région du nord de la Syrie. Le Mitanni est alors affaibli par une guerre l’opposant à l’Empire Hittite naissant. Mais malgré sa faiblesse, Parsashatar 1er est bien décidé à prendre sa revanche sur Thoutmosis, qui lui avait infligé une défaite cuisante environ 2 ans auparavant. L’Empereur du Mitanni, qui a toujours le soutien de ses vassaux, lève donc une formidable armée et attend les égyptiens près de la ville d’Alep. Bien que nous n’ayons aucunes informations sur le déroulement de la bataille, il semble bien que Thoutmosis III ait remporté la victoire, en effet l’Empereur Parsashatar ne reçut aucun tribut de certains de ses vassaux après cette bataille et il semblerait que plusieurs villes du Sud du royaume Mitannien se rendirent au Pharaon. Malgré cela, à la fin de cette 10ème campagne, Thoutmosis ne réussit à remplir qu’une partie de son objectif initial, à savoir repousser les Mitanniens en Naharina, certains vassaux s’étant révélé plus fidèles que prévu, ils ne se rendirent pas à Thoutmosis.

Carte du Mitanni au début de la 10ème campagne de Thoutmosis III

Hélas pour nous et les égyptologues, les campagnes suivantes jusqu’à la 16ème ne sont que peu documentées, les 11ème et 12ème campagnes se seraient déroulées entre la 36ème et la 38ème année de règne de Thoutmosis, elles semblent n’avoir consistées qu’en des raids à la frontière Nord du royaume et visaient surtout à garder le contrôle et la mainmise sur les régions qui étaient passées de souveraineté Mitannienne à Egyptienne et qui, se trouvant au milieu de la guerre étaient de véritables poudrières. En revanche une polémique se pose pour la 13ème campagne, en effet nous avons la preuve que Thoutmosis retourne en Syrie et que plusieurs villes se soumettent au Pharaon et son armée, mais aucune mention d’une bataille entre égyptiens et mitanniens existe, les égyptologues sont divisés, certains disent que cette 13ème campagne fut mineure, Thoutmosis s’emparant de ces villes par la ruse, tandis que d’autres sont partisans d’une campagne plus importante ayant mobilisée des forces conséquentes, les sources de cette campagne étant fragmentaires les 2 suppositions sont susceptible d’être la bonne.
Lors de la 14ème campagne en l’an 39 de Thoutmosis, les égyptiens iront combattre les Shasou*, dans le désert du Neguev au Sud de la Palestine, les chiffres de cette campagne donnés par les scribes sont tous en lacunes. L’année suivante, Thoutmosis recevra des délégations et cadeaux de pays étrangers, les égyptologues ignorent à l’heure actuelle si ces cadeaux sont à considérer comme une suite de campagne, si c’est le cas cela ferait passer le nombre de campagnes de 17 à 18. Pour ce qui est de la 15ème campagne, les sources la concernant sont parmi les plus fragmentaires, nous ne savons rien du lieu et de la date, seul ont été retrouvées les listes des hommages qui lui sont rendus par les autres nations.

Thoutmosis III combattant des ennemis, 7ème pylône du temple de Karnak

Même si les sources concernant les dernières campagnes sont fragmentaires et que ces campagnes peuvent donc sembler être de faible importance il faut savoir qu’il n’en est rien, déjà il se peut que certaines soit d’une plus grande ampleur que ce qu’il semble au premier abord, notamment les 13ème et 15ème campagnes, ensuite il faut savoir que la Palestine et la Syrie de l’époque sont des régions très instables, constituées de myriades de cités-états se querellant sans cesse, sujettes aux guerres civiles et révolutions populaires, cela explique les nombreuses révoltes que Thoutmosis a dû mater au cours de son règne et la nécessité de mener régulièrement des campagnes visant à maintenir l’ordre et la sécurité, car même sous tutelle étrangère, ces cités continuaient de se combattre et montraient une forte volonté d’indépendance.
Au terme de sa 15ème campagne, Thoutmosis est âgé d’environ 50 ans, malgré cet âge avancé (pour l’époque) il mènera encore 2 campagnes, une en Asie et une autre en Nubie ces 2 dernières campagnes achèveront la construction d’un empire qui restera l’un des plus important de l’Histoire du Proche-Orient…

—————————————————–
* Les Shasou sont des tribus de Bédouins vivant a l’Est du pays de Canaan, ils sont cités pour la première fois dans les textes égyptiens après la chute des Hyksos, ils pouvaient à l’occasion se transformer en pilleurs et guerriers retoudables.

—————————————————–
sources:
-Dictionnaire archéologique de la Bible aux éditions Hazan
-le site Antikforever, croisé avec d’autres sources dont l’Atlas du Monde Biblique aux éditions Larousse et Bible et archéologie de Alfred Hoerth et John Mcray.

A password will be emailed to you.