Post has published by lucdelgames
Participant
Posts1392
Member since: 12 avril 2012

III : Une Affaire scandaleuse !

Pour savoir quand commence la suite de la malédiction, il faut remonter peu avant la mort de Philippe IV le Bel, à une affaire dénommée «de la Tour de Nesle».

La descendance de Philippe semble assurée avec ses trois fils mariés depuis trois ou quatre ans :
-Louis, l’aîné et déjà roi de Navarre par sa mère, a épousé Marguerite de Bourgogne, fille de Robert II de Bourgogne et d’Agnès de France, sœur de Saint Louis. Le couple a depuis 1311 une fille nommée Jeanne.
-Philippe a épousé Jeanne de Bourgogne. Déjà comte de Poitiers, le prince peut, par son mariage avec l’héritière des comtés de Bourgogne (l’actuelle Franche-Comté) et d’Artois prétendre au titre d’Empereur germanique…
-Charles, comte de la Marche à Blanche de Bourgogne, sœur de Jeanne.
N’oublions pas non Isabelle de France marié au roi d’Angleterre Edward II auquel elle a donné un fils qui porte le nom de ses père et grand-père : Édouard. La fille du Roi de Fer aura par ailleurs d’autres enfants…

Mais, alors que ces instants semblent si joyeux, un scandale fait surface : les conjointes de Louis et Charles s’ennuyant à l’austère cour du Roi de fer entretiennent une relation adultérine avec les frères Gauthier et Philippe d’Aunay qu’elles retrouvent à la Tour de Nesle pour donner des cornes aux futurs porteurs de couronnes. Jeanne, elle, reste fidèle à Philippe mais couvre les bêtises de ses belles-sœurs.

http://www.artrenewal.org/artwork/520/3520/39828/Mommers_Hendrick_View_of_Tour_De_Nesle_The_Pont_Neuf_And_The_Ile_De_La_Cite_With_Notre_Dame_In_The_Background_Paris_Oil_on_Canvas-large.jpg
La Tour de Nesle où se retrouvaient les amants. La tour, à l’origine partie intégrante de l’enceinte dressée par Philippe Auguste pour défendre la capitale, est contigüe à l’hôtel de Nelse dont le propriétaire est le roi de France lui-même…

Mais, malheur aux brus de Philippe IV ! Celui-ci découvre le pot-aux-roses grâce à sa fille Isabelle durant un séjour à l’abbaye de Maubuisson en 1314. Ce crime met en rogne le roi. Il ne fait preuve d’aucune pitié envers les deux jeunes femmes qui viennent de commettre un adultère. Quant aux amants, la mort sera le meilleur des châtiments….

Blanche, dix-huit ans et Marguerite, vingt-quatre ans, passent en jugement devant le terrible monarque. Elles sont tondues, revêtues de la robe de bure et envoyées dans les geôles du château Gaillard. Marguerite, plus spécialement car potentielle reine de France, est enfermée dans une cellule en haut du donjon ouverte à tous les vents. Elle aurait été étranglée sur ordre de son mari mettant fin à ses supplices à la fin de l’hiver 1314. Blanche est enfermée dans un cachot sous terre protégé des intempéries. Elle sera transférée à Gravay, obtiendra l’habit de religieuse et gagnera l’abbaye de Maubuisson. Elle sera toujours vivante lors du couronnement de son époux Charles.

http://www.dinosoria.com/tragedie/gailla_reconstitution.jpg
Le Château Gaillard est une forteresse royale construite par les Normands et récupérée par Philippe Auguste. Jacques de Molay y a été un temps interné durant sa détention.

Le destin est tout autre pour Jeanne, âgée de 20 ans, la moins «coupable» du trio. Elle est mise sous surveillance au château de Dourdan et défend sa cause durant plusieurs années plaidant sa fidélité et son amour à Philippe. Elle regagne finalement sa place à la cour du roi Louis X le Hutin. Un retour festoyé et joyeux !

Les amants des brus de Philippe IV sont jugés à Pontoise après qu’ils aient vite avoués leur crime. Ceux-ci sont châtrés, écorchés vifs, décapités en place publique et leurs corps suspendus par les aisselles au gibet de Mont faucon, le lieu des exécutions situé à l’extérieur des murailles dans le nord de Paris soit l’actuelle Gare du Nord.

http://www.akg-images.fr/Docs/AKG/Media/TR3_WATERMARKED/f/4/a/e/AKG244689.jpg
Gibet de Montfaucon

On peut dire que la descendance de Philippe IV se trouve on ne peut plus mal…. Maudite diraient certains !

A password will be emailed to you.