Post has published by Saganami
  • Participant
    Posts3524
    Member since: 12 avril 2012

    A vrai dire, si nous utilisons l’écriture comme marqueur, c’est à mon avis plus pour une raison qui nous est propre, que parce qu’on estime que cela à changé radicalement la vie des personne étudiées. Je m’explique.

    En premier lieu, la pertinence de ce marqueur comme “début de l’Histoire” (rien que ça) est tout de même assez abusif. Quand on sait que la révolution néolithique a crée bien plus de transformation sociétale/sociale alors que l’on débat encore de l’influence de l’écriture dans ce domaine. Les chiffres démographiques parlent d’eux même.

    Si nous choisissons ce marqueur, et bien c’est parce qu’il nous arrange. Car a partir de l’écriture, on a put commencer à travailler plus facilement pour comprendre les peuples que nous étudions. Il suffisait de lire (après avoir déchiffré la dite écriture bien entendu).

    Cette délimitation est donc avant tout une question de méthodologie. Et de gens qui font l’Histoire ou la pré-Histoire. Car nous ne parlons pas vraiment de la même spécialité ;).

    En soit, pour les peuples que nous étudions, elle est purement arbitraire et finalement sans fondement comme peux l’être la Renaissance vis à vis du Moyen Age et de l’ère Moderne.

    PS : foutu Aristote d’avoir inventé la classification

  • A password will be emailed to you.