Post has published by Seïki Genda
  • Participant
    Posts85
    Member since: 8 décembre 2016

    En fait, on peut voir dans l’attitude du gouvernement Norvégien le même paradoxe que pour ceux des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg ou du Danemark : une volonté de rester neutre à tout prix et jusqu’au dernier moment, ce malgré les preuves nombreuses des intentions hostiles de l’Allemagne.

    Quand aux relations Germano-Norvégiennes, ce n’est peut être pas assez souligné plus haut, mais le “nous ne nous soumettrons pas” est plutôt expressif… Quisling, que nous mentionne Monty, a bien tenté de se rallier l’armée et une partie de la population avec l’aide des finances allemandes qq semaines plus tôt, mais il s’est pris un gros vent. Le roi Haakon, était un symbole du pays résistant, si bien que (pour l’anecdote) Hitler cherchera à le supprimer après avoir échoué à le capturer avec la prise Oslo : il fera même bombarder le village de Nybergsund où s’était réfugié le roi et le gouvernement dans l’espoir que ceux ci y périssent. Et les Allemands ont bien cru avoir réussi puisque le journal de bord d’un aviateur capturé plus tard a comme entrée au 11 avril “Nybergsund, Oslo regierung. Alles vernichtet” (Nybergsund, gouvernement d’Oslo. Complètement anéantit). Mais bien sûr la réalité est que, comme nous l’indique Monty, ils ont assisté au bombardement depuis la lisière d’une forêt proche et ont pu embarquer sur le Devonshire à direction de l’Angleterre le 7 juin à Tromsö.

    Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre

  • A password will be emailed to you.