Post has published by Nathan
  • Participant
    Posts914
    Member since: 20 décembre 2014

    L’assaut principal:

    Tot a l’aube du 4e jour, la 1ere armée forte de 220 000h et 720 canons, ce lance a l’attaque en traversant le village de Luneville et la Meurthe, là encore, le feux qui les accueillent est fourni, mais pas assez pour les arréter.

    2000 m les séparent des premiers bois tenu par les français.

    C’est un piege de l’état major Français, qui a voulu les laisser s’engager sur un terrain plat, avant de dévoiler petit a petit la véritable force faite pour beaucoup de mitrailleuses d’abord, avant que n’interviennent le gros de l’artillerie, pour les fixer, causer des pertes importante, jusqu’a ce que, l’ennemi lassé, voyant tous ses efforts vains, repassent la Meurthe sous le feu d’une immense artillerie qui c’est déployé et qui porte loin ses coups, pour etre immédiatement poursuivit, les mitrailleuses suivant de près la ligne de front…l’artillerie derrière…

    C’est effectivement ce scenario qui est en train de ce jouer…le prussien, malgré tout ses efforts n’avance plus, au point que son etat major estime nécessaire le retrait de la troupe derrière Luneville au cours du 2eme jour.
    C’est un constat d’échec, la route qui devait s’ouvrir et donner la victoire leur a couté cher, 35 000h, et la bataille continu, maintenant, l’énorme supériorité feux réuni d’artillerie des Français font qu’ils ne peuvent plus tenir le terrain face a eux, d’ou qu’ils s’accrochent…

    En alsace, malgré un début légerement prometteur, le front stagne, et le front qui devait tenir le long de la Meurthe pour soutenir l’assaut principal en protégeant son flanc, doit reculer lui aussi sous la puissance feux Française décidement trés superieure a tout ce qu’on peut lui opposer, comme partout…

    Le constat est terrible pour les géneraux prussiens, près de 100 000h sont tombés sur les fronts depuis le commencement des combats, meme la retraite ne suffira pas pour temporiser la situation devant pareille puissance feux, le sort de la guerre ce joue probablement maintenant, et l’Autriche qui s’arme et cherche sa revanche aggrave encore la situation en immobilisant des troupes, et les Français qui maintiennent la pression…pire encore, Luneville commence à tomber sous les assauts Français qui commence, la brèche dans le front sud s’élargira et menacera meme le centre de l’armée, obligeant a reculer vers la frontière Prussienne, sans espoir de pouvoir les arréter…et on estime les pertes totales françaises a moins de 60 000h, le terrain leur ayant offert une bonne protection sur l’ensemble des fronts.

  • A password will be emailed to you.