Post has published by Frëki
  • Participant
    Posts26
    Member since: 15 décembre 2014

    @ambarequiem

    Attention de ne pas faire trop de généralisation non plus. Il existe des troupes de soldats professionnels dans l’infanterie, comme des troupes mercenaires (on peut citer les mercenaires wallons à Bouvines par exemple ou les suisses plus tard dans cette période), mais dans le cadre de l’ost les troupes levées sont le plus souvent des paysans qui sont équipés rapidement et ne disposent pas d’une formation suffisantes. En ce qui concerne les milices urbaines elles ont une cohésion plus importantes et une certaine pratique mais elles ne sont levées que pour la durée d’une campagne (et ont aussi parfois le droit de limiter leur service à la défense directe de leur territoire sans avoir à mener le combat dans le territoire ennemi).

    Les troupes d’archers ou d’arbalétriers sont elles par contre le plus souvent des professionnels au vu de l’entrainement que demande le maniement de ces armes, ou du moins semi-professionnels comme c’est le cas en Angleterre où un entrainement au maniement de l’arc est obligatoire et met donc à disposition de l’administration un vivier d’archers.

    En ce qui concerne les chevaliers combattants à pied, il faut bien se rendre compte que la noblesse, surtout lorsque le Moyen Âge touche à sa fin, n’est pas un bloc unis. On y retrouve autant des grands seigneurs qui ne combattent qu’à cheval que des nobles plus modestes (et oui cela existe, lorsqu’il ne possède que peu de territoire ou seulement des droits qui ne leur rapportent que peu de revenus). Ces derniers peuvent soit combattre à cheval mais avec un équipement plus léger ou alors à pied pour encadrer l’infanterie ou en tant qu’homme d’armes.

    Pour des sources sur le sujet, on peut se pencher sur des articles disponibles en ligne comme celui de Showalter, “Caste, Skill, and Training : The evolution of Cohesion in European Armies from the Middle Ages to the Sixteenth Century”, ou encore Quentin Verreycken avec son livre “pour nous servir en l’armée : le gouvernement et le pardon des gens de guerre sous Charles le Téméraire, duc de Bourgogne (1467-1477).

    ps : étant en premier lieu un moderniste, mais sources s’orientent vers la fin du Moyen Âge essentiellement 😉

  • A password will be emailed to you.