Post has published by mongotmery
  • Modérateur
    Posts8422
    Member since: 14 mai 2013

    Pour contrebalancer ce que je disais, je tiens à citer le massacre de Katyn:

    Cet épisode n’a été révélé que bien après la guerre, et les premières études historiques sur cette dernière. Le poids de la censure soviétique a joué pour dissimuler la vérité. Les historiens soviétiques étaient obligés de mentir, les historiens occidentaux doutaient de la responsabilité soviétique, avec un raisonnement étant plus ou moins: “si les Nazis ont été capables de la Shoah, ils ont été capables de Katyn”.

    @fortif

    D’accord pour ce que tu dis sur le Tigre. Mais on est bien d’accord que tu parles d’une “fausse idée” véhiculée par un film. Pas par des publications historiques.

    Le livre de M. Roman Topel sur Koursk, ou celui de Jean Lopez sur le front de l’Est, ne changeront pas grand chose aux productions cinématographiques futures sur le sujet.

    Quand à Hitler comme père de la bataille, d’après les historiens soviétiques de 1960, Hitler fut incité par Zeitzler, Kluge, Keitel et Von Manstein, mais dissuadé par Guderian et Model. Il mit deux mois, entre le 3 Mai quand est évoquée sérieusement pour la première fois l’offensive, et le 3 Juillet, date de sa décision. Via toi, le livre de Roman Topel m’as appris quelque chose. Il n’a pas appris aux publications anciennes.

    Aussi je reste sur mon idée initiale:

    Sur le plan militaire, les explications à apporter aux processus de décision, aux doctrines, aux plans, et dans une moindre mesure à la réalité des faits (forces engagées et pertes), n’ont pas changé par périodes de dix ans. Ces périodes de dix ans sont approximativement le temps pour les fausses idées qui apparaissent régulièrement d’être détruites par des historiens, professionnels ou amateurs, sérieux et honnêtes.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • A password will be emailed to you.