Post has published by Nathan
  • Participant
    Posts914
    Member since: 20 décembre 2014

    Il y a aussi le probleme de cartes, les prussiens en avaient peu, de sorte qu’ils ignoraient ou ce trouvaient telle ville pourtant assez proche, pour ce situer, ou retraiter et devaient demander a la population pour s’eclairer,  du temps perdu suplementaire, alors que Napoleon faisait toujours dresser ses cartes d’avance pour sa guerre éclair.

    C’est la mentalité de l’ancien monde contre le nouveau qui émerge, de la vieille tactique depassée contre une meilleure éfficacité, de la vitesse contre la lenteur, de l’emploi supérieurs combinées des unités infanteries et de cavaleries, des vieux généraux avec leurs tactiques depassée contre de jeunes maréchaux tres actifs, tres experimentés connaissant a fond la nouvelle tactique et brave, sachant entrainer leurs troupes motivés, contre une armée en partie composée de mercenaire, de voltigeurs, qui desorganisent la lente avance prussienne avant d’arriver au contact…et vous comprendrez que les prussiens n’avaient aucune chance de vaincre une armée arrivée au sommet de sa forme, fanatisé par un homme de Genie,Napoleon, pour lequel, ils avaient eu ces mots au commencement de la campagne: “Les généraux prussiens sont de grands imbéciles…”

     

    Il fallait donc une refonte complete de l’armée prussienne…

  • A password will be emailed to you.