Post has published by kymiou
  • Modérateur
    Posts1944
    Member since: 20 juillet 2013

    Sacré problème. J’ai mâchouillé tout çà et voici une première possibilité, résultat non garanti.

    Les corderies proposent des cordes en chanvre naturel d’un diamètre allant de 6 à 35 mm. C’est le matériau de base et il est plus ou moins conforme à l’authenticité.

    Premier anneau, le plus grand, celui de la base : fais tremper 80 cm de corde de 30 mm une nuit dans de l’eau légèrement additionnée de colle à froid de tapissier (dérivée du riz) pour conserver la forme après séchage. Au matin, étend-la bien droite, traverse-la de tiges à brochettes tous les 5 cm (trous nécessaires au passage des cordelettes remontant jusqu’au timbre) et martèle-la au maillet de bois ou de caoutchouc pour lui donner une section en forme d’ellipse. Fais-la sécher ensuite dans un étau entre deux planches. Attention, les deux extrémités ne presseront pas assez : renforce avec deux serre-joints.

    Après séchage, reste à coudre ensemble les deux extrémités pour former l’anneau.

    N.B. On obtiendrait le même résultat avec des sangles mais je n’en ai trouvé qu’en matières synthétiques. Un casque amorrite en nylon, cela ferait mauvais genre ! 😉

    Procède pareil avec le deuxième anneau, sauf qu’au moment du séchage, il doit être légèrement incurvé, comme une gondole ou une parenthèse. A l’instar des tuiles sur un dôme, plus on monte, plus les rangées tournent serré.

    Pour les anneaux suivants, passe à une corde de 20 mm et martèle-la plus légèrement pour que son épaisseur reste grosso modo celle des deux premiers anneaux (et n’oublie pas, chaque fois, le coup des brochettes et l’incurvation au séchage de plus en plus prononcée).

    Les anneaux ultimes, près ou sous la cupule métallique, je les vois en 10 mm d’épaisseur et NON martelés, tout juste aplatis par l’étau après le trempage. Là, l’incurvation est telle qu’ils doivent former des cercles au diamètre de plus en plus court.

    Pour la cupule, n’importe quel bout de plaque travaillé au marteau de carrossier (bout rond) fera l’affaire. Reste à retirer les brochettes et passer un cordon par les trous.

    L’essentiel est terminé. Tu peux, au départ, prévoir un fignolage supplémentaire. Prolonger le casque en couvre-nuque en adjoignant un demi-anneau de 30 en dessous du premier, côté arrière. Ou encore une ébauche de couvre-joue en avant des oreilles, comme dans ton illustration, mais avec des cordes un peu plus fines. Bref, selon ton inspiration.

    Il y aura aussi lieu d’enrober les bords de cuir ou de toile pour une plus belle finition et qui aura, par sa couture, l’avantage supplémentaire de renforcer la cohésion de ton futur chef d’œuvre.

     

    A présent, tout autre chose. Tu as un jour écrit que tu avais des problèmes pour dessiner le patron d’un bouclier en « 8 ». J’ai un peu joué avec l’idée avec du papier et un compas… puis je l’ai oublié sous les paperasses de mon bureau. Je répare cette étourderie.

    Tu peux modifier des tas de paramètres, comme l’écartement C1/C2 et C5/C6 entre les centres, ou le diamètre des cercles secondaires C3, C4, C7 et C8. Les possibilités sont infinies. Tu obtiendras des boucliers de formes différentes mais TOUJOURS parfaitement symétriques. Et pour les boucliers en demi-lune, il suffit de ne tracer qu’un seul cercle secondaire.

    .

    A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

  • A password will be emailed to you.