Post has published by Stherne
  • Participant
    Posts18
    Member since: 7 avril 2018

    Re,

    Sa m’embête un peut de spolier le sujet avec du hors sujet XD

    Mais oui les Neptune, s’exfiltraient dés l’envoie des SE. Je ne voulais pas trop mélanger les choses, mais du  moment ou la home fleet est entrer dans la zoner d’action des Neptune et des SE, les argentins avait envoyer chaque jour un Neptune au nord de l’île ( la zone la plus probable pour les PA) et un autre au sud…

    Les mouvement de la flotte brit était suivie par les Boeing 707 TC-91 argentin, se qui ne manque pas de piquant, car ils furent sans arrêt au contact des sea harrier, mais Londres n’autorisa pas les tirs . Se qui permis à l’aviation et a la marine argentines de savoir à peut près où atterrirait la flotte. D’où pour moi, la possibilité de te dire @mongotmery, ici, donc hors sujet ^^, qu’il y a eu beaucoup plus d’opération sous-marine que se que tu pense 😉 . Mais bon parlons des SE, lors de l’arrivé des premier élément  sur les malouines, les  vols furent plus méthodique, le but n’étant pas d’engager les destroyer, mais de garder les missiles pour les PA. Le 30 Avril, le Neptune nord donne une alerte PA et fait décoller la paire SE. Les SE après leur arrivés sur zone montent pour faire un point radar (acquisition). C’est a se moment là qu’il sont éclairés par une paire de sea harrier en fin de patrouille a + 40 km des PA. les sea harrier a +20 km des SE, l’un d’eux tir un Aim 9 ( se qui est complétement con, car hors de porté d’un Aim9..).

    Cependant c’est cet incident qui appela à la réflexion les argentins…. Ils décidèrent de ne plus lancer deux patrouilles, mais une seule de 3 SE avec une mule qui ferait l’acquisition et éventuellement serait pris en chasse en cas d’imprévue. Par la suite, après l’attaque du Sheffield, quand les Neptune ne furent plus opérationnel, cette solution fut confirmer.

     

    Voila le pourquoi des 3 SE. Action, réaction…. Comme dans chaque conflit ……..

    "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
    Benjamin Franklin

  • A password will be emailed to you.