Post has published by cuirassier
  • Modérateur
    Posts2992
    Member since: 12 avril 2012

    @ambarequiem

    Tu sors ma phrase de son contexte.

    1 je ne nie pas qu’il faut obtenir le soutien de la population.

    2 Si possible il faut limiter les dégâts.

     

    Cependant il y a une différence entre VOULOIR et POUVOIR limiter les dégâts.

    @Mike affirmait que les français pouvaient faire mieux que les russes et les américains dans ce domaine. Ce que je doute car leur expérience respectives sont totalement différentes. D’où ma phrase.

    « Abidjan, le Kosovo mais aussi Sarajevo, Gao, Tombouctou, Mogadiscio, Beyrouth. »

    Toutes ces opérations n’ont rien à voir, mais alors vraiment rien, en terme d’échelle, de durée, de force et de motivation de l’ennemi rencontré avec ce que les russes et américains ont connu à Grozny, Falloujah, Mossoul etc.

     

    Et ma phrase conclut que rien n’indique que dans un même contexte l’armée française aurait fait mieux.

    L’armée française subit elle aussi des contraintes, celle de la faiblesse de ses effectifs et celle du politique pour limiter les pertes. Bref elle doit réduire les risques au maximum. Demain si elle doit reprendre une cité telle que Grozny, Falloujah ou Mossoul, c’est-à-dire de grandes villes avec un ennemi retranché, nombreux et déterminé ce n’est pas son expérience d’interposition à Sarajevo qui lui servira. Non elle ira avec du lourd, du char Leclerc Azur, des canons CAESAR,  et des bombes guidées, tout ce qui lui permettra de taper sans trop se faire taper.

    Comparaison n'est pas raison.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 3 heures par  cuirassier.
  • A password will be emailed to you.