Post has published by Stherne
  • Participant
    Posts18
    Member since: 7 avril 2018

    Bonjour,

    L’exocet a fait ses premiers pas en étant engager par l’armée irakienne, il était déployer par des super frelon. Sa première victime, une frégate iranienne ex-us.  Les engagements suivant furent contre des patrouilleurs lance missile type la combattante, une fut détruite et 2 autres définitivement endommager, de même que  sur la période antérieure a la guerre des malouines, 5 vedettes et 4 dragueurs de mines fur détruits par des exocet.

    Pendant la guerre des malouines, les 2 belligérants déployaient sur leurs navires la version MM.38 de l’exocet. Mais seul les argentins avait reçus à se moment là des exemplaires de AM.39. Le premier engagement se fit avec 2 missiles et 3 super étendard. L’un d’eux détruisit le HSM Sheffield (oui, détruisit, car même si le hit n’a pas étés instantané, le résultat est là). Le second engagement se produisit lors d’une opération de transfert entre plusieurs bâtiments, qui fut interpréter par les analystes comme les 2 porte-avion anglais. Mais au final, se fut le plus important transporteur civil de la flotte l’Atlantic Conveyor qui fut détruit. Je ne parlerais pas des polémiques ici. Le dernier missile a disposition fut tirer contre le groupe aéronavale sans succès. Après c’est la version MM.38 débarquer d’un destroyer argentin qui endommagea le HSM Glamorgan.

    Avec l’intensification des opérations dans le golf, les pétroliers et cargos devinrent des cibles, les irakiens détruisirent à l’aide des exocets une quinzaine de navires, parmi lesquels l’Al-Safina , l’Al-Arabia, le Yanbu Pride, l’Al-Ahood, le Kazimah…. Pour ne cité que les plus gros.

    Donc entre la fin des années 70 le début des années 80 l’exocet et sans aucun doute le plus mortel et meilleur des missiles anti-navire.

     

    *source: Pour les noms des pétroliers “Les guerres du proche-orient” IMP

    "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
    Benjamin Franklin

  • A password will be emailed to you.