Post has published by Ambarequiem
Participant
Posts1036
Member since: 17 juin 2014

L’éclairage c’est de la reconnaissance. Par contre l’espionnage non.

 

Non, l’éclairage c’est de l’éclairage :). L’éclairage implique d’être le plus discret possible et de d’utiliser les armes uniquement pour de l’autodéfense. L’éclairage est une mission de sûreté, lorsque la reconnaissance et l’un des mode d’action offensif possible pour une unité.

Pour différencier éclairage et reconnaissance :

  • je me poste en lisière de bois pour trouver l’ennemi et ses positions dans un village, je suis en éclairage de l’objectif.
  • je rentre dans le village pour déterminer si les positions de l’adversaires sont solides et quels moyens sont nécessaires pour prendre l’objectif, je suis en reconnaissance.

Une unité propre de reconnaissance va bien sûr, au fil d’une mission continue alterner les deux postures : des phases d’éclairage pour savoir si on peut avancer. Des phases de reconnaissances, surtout dans les points clefs cloisonnés (villages, bosquets, bois, hauteurs etc…), afin de déterminer où est l’ennemi et quel est son dispositif. Il y a des unités spécialistes de l’éclairage, notamment à la Brigade de Renseignement en France, avec des soldats capable de passer 2 semaines à 15 mètres de votre camp sans que vous ne vous doutiez qu’ils sont là (2ème RH). Ils font du renseignement en profondeur qui diffère de ce que peuvent faire les équipes de forces spéciales qui relève de la reconnaissance en profondeur.

La reconnaissance implique de s’exposer au contraire de l’éclairage, c’est pourquoi les avions font de la reconnaissance aérienne, le vecteur pouvant difficilement se dissimuler.

J’entends l’acceptation du terme éclairage dans l’armée française, qui ont des unités dites “d’appui et d’éclairage”.

Les CEA sont en voie de dissolution il me semble. Les mission d’éclairage/reconnaissance vont être reprise par la cavalerie dans les GTIA/SGTIA interarmes. Les sections TE sont réparties entre les compagnies, et je ne sais pas qui va reprendre le volet antichar, la cavalerie a des arguments il me semble (Jaguar avec MMP). Les CEA vont sûrement être maintenues sous une forme modifiée dans les troupes avec spécialité commando (groupes de commando montagne et parachutiste).

 

A password will be emailed to you.