Post has published by Gameplayeur13
  • Participant
    Posts417
    Member since: 12 juillet 2013

    Avant qu’il y ait possibilité que l’État islamique reprenne des pourparlers avec le gouvernement dans le sud de Damas, l’armée arabe syrienne a lancé samedi 5 mai 2018 un grand assaut pour libérer la dernière poche tenue par le groupe terroriste dans la banlieue Sud de Damas.

    Menée par leurs troupes de chars, l’armée arabe syrienne a commencé son assaut en attaquant plusieurs axes à l’intérieur du camp de Yarmouk et dans la partie nord de Hajar Al-Aswad.

    Voici une vidéo de l’attaque prise par une chaîne d’actualité russe :

    Selon les sources militaires , l’Etat islamique devrait abandonner ses dernières positions dans le camp de Yarmouk et Hajar Al-Aswad dans les prochaines 48 heures car ils ont déjà perdu beaucoup de terrain.

     

    EDIT :

    L’Etat islamique (ISIS) est en train de négocier avec la reddition du camp de Yarmouk avec l’Armée arabe syrienne (AAS), a déclaré une source militaire dans l’extrême-matinée de ce dimanche 6 mai 2018.

    Selon la source, l’État islamique a entamé des discussions avec le gouvernement la semaine dernière, après avoir accepté d’échanger les corps des soldats de l’armée syrienne morts contre certains de leurs proches dans les prisons du gouvernement.Alors que certains terroristes ont choisi de se battre, le commandement de l’État islamique se trouve maintenant dans une situation difficile, car ils sont entièrement assiégés et ne contrôlent plus les zones stratégiques qui entouraient Hajar Al-Aswad.

    Avec ces dernières pertes, l’État islamique devrait abandonner le camp de Yarmouk dans les prochaines 48 heures.

     

    EDIT 2 :

    Il y a 30 minutes au moment où j’écris ces lignes, l’Armée Arabe Syrienne affirmait que la plus grande partie de Hajar Al-Aswad était sous son contrôle. De plus , de nouveaux renforts viennent compléter les effectifs pour la captures du dernier bastion de l’Etat Islamique (ISIS) dans Damas en provenance majoritairement du centre de la capitale et des provinces adjacentes telles que Homs.

    Les combats continuent et font rage également au Nord à At Tadamon.

    Cette carte de la situation a 3 heures

     

    EDIT 3 :

    Au fur et à mesure de leur avancée dans le bastion du groupe terroriste Etat Islamique (ISIS) dans la banlieue Sud de Damas, les forces de l’Armée Arabe Syrienne ont découvert un vaste réseau de galeries souterraines et de tranchées probablement érigé par les anciens rebelles qui occupaient la zone et agrandi et amélioré par les forces de l’Etat Islamique.

    Photos par l’Agence d’Actualité Arabe Syrienne

    EDIT 4 :

    L’Etat Islamique vient de publier des images de l’exécution de deux prisonniers issus des rangs de l’Armée Arabe Syrienne qu’ils ont capturé lors des combats dans leur poche dans le Sud de Damas. La bataille jusqu’au dernier homme semble définitivement engagée et toute les raisons sont bonnes pour se servir des prisonniers comme arme ultime de propagande dans cette dernière résistance.

     

    EDIT 5 :

    Des rebelles du groupe Jaych al-Islam ( ” L’Armée de l’islam ” – Salafisme et Nationalisme syrien ) observaient cet après-midi des positions de l’Etat Islamique dans le bassin de Yarmouk.

    De plus , les troupes de l’Armée Arabe Syrienne (AAS) ont capturé hier des combattants de l’Etat Islamique durant leur progression dans la banlieue Sud de Damas.

     

    EDIT 6 :

    Des chars de l’Armée Arabe Syrienne  ( AAS ) ont été photographié il y a moins d’heure à Babbila , soit moins de 2 kilomètres à l’Est de la zone de combat contre l’Etat Islamique dans la banlieue Sud de Damas.

    De plus, l’armée syrienne estime avoir tué environ 135 soldats de l’Etat Islamique ( ISIS ) dans le camp de Yarmouk depuis le début des opérations dans la banlieue Sud de Damas il y a 15 jours.

    La plupart sont des Palestiniens ( le camp de Yarmouk était une zone à majorité palestinienne ) qui se sont tournés vers l’Etat Islamique et/ou Al-Qaïda . Certains d’entre eux ont quitté Yarmouk et ont rejoint les rangs de ces même organisations dans toute la Syrie dans les dernières années de la guerre. Les civils ont quand à eux quitté depuis longtemps le quartier à cause de la guerre civile.

     

    EDIT 7 :

    Pour la première fois depuis des années, l’Armée Arabe Syrienne ( AAS ) est entrée dans la ville de Yalda, dans le sud de Damas à moins de 500 mètres au Sud-Est des combats pour conquérir la poche de l’Etat Islamique.

    Selon un rapport militaire de Damas, les rebelles de Yalda ont permis à l’Armée Arabe Syrienne d’entrer en ville afin de lancer des attaques contre l’État islamique.

    Yalda avait été contrôlée pendant plusieurs années par des groupes rebelles avant le récent accord de paix qui avait vu de nombreux rebelles évacuer vers le nord de la Syrie.

    Alors que de nombreux rebelles sont encore à l’intérieur de la ville, l’armée syrienne se voit toujours garantir l’accès aux zones où se trouve l’État islamique.

    De plus , en cette fin de journée , l’armée syrienne à lancé de féroces bombardements et les combats de rues continuent contre les terroristes d’ISIS. L’Etat Islamique a également exécuté 2 autres combattants de l’Armée Arabe Syrienne (4 ces dernières 24h, au moins 7 depuis le début de l’offensive).

     

     

    EDIT 8 :

    Bilan de journée : Des unités de l’armée ont avancé dans la partie nord d’Hajar al-Aswad en direction du camp de Yarmouk, imposant leur contrôle sur plusieurs blocs de bâtiments et des entrées des rues résidentielles.

    Un certain nombre de terroristes ont été tués ou blessés en raison de l’opération militaire en plus de la destruction d’armes et de points fortifiés. Les événements ont provoqué un repli des terroristes vers le camp de Yarmouk pour tenter de se cacher parmi les derniers civils de la zone.

    Lors d’une inspection de la partie libérée du quartier, une unité de l’armée a découvert un vaste réseau de tunnels creusés par des terroristes sous les maisons, qu’ils utilisaient pour se déplacer, transporter des munitions et se couvrir des frappes aériennes  et de l’artillerie syrienne.

    Des mines terrestres et des explosifs utilisés pour fabriquer des engins piégés et des mines antipersonnel ont été découverts, en plus des fournitures médicales cachées par l’Etat Islamique.

     

     

    EDIT 9 :

    Il y a moins de 3 heures, un char de l’armée syrienne a été détruit par les soldats de l’Etat Islamique en plein milieu de leur poche dans Hajar al-Aswad. Le char avait vraissemblablement effectué une percée en solitaire et a été abattu par le groupe terroriste par la suite.

    Allez regarder tout mes sujets à l'Armurerie 🙂

    Nombreux post sur le Moyen-Orient

  • A password will be emailed to you.