Post has published by mongotmery
  • Modérateur
    Posts8412
    Member since: 14 mai 2013

    @noble7

    Bah si justement, il y a un tas de missiles fait pour ça.

    Non, ce sont des missiles qui n’ont pas 30 km de portée car celui qui les tire ne peut pas détecter à 30 km en environnement marin une cible au ras du sol. Ces missiles d’une telle portée vise des avions ou des missiles non sea skinning (comme plusieurs missiles supersoniques).

     

    Il y a deux effets pour la vision d’un radar: la courbure de la terre et l’effet de sol:

    L’effet de sol dépend de la taille de tes ondes, et donc de la taille ce que tu cherches.  L’effet de sol vient du fait que le radar n’envoie pas des ondes parfaitement droites, et ne les réceptionne pas droites: sans quoi il aurait besoin d’une antenne droite de 1 kilomètre de haut pour surveiller l’espace sur 1 km d’altitude. L’effet Doppler peut être mis à contribution pour identifier le missile, mais il reste hyper compliqué dans le cas d’un navire au ras de l’eau cherchant à “voir” un missile au ras de l’eau. L’effet Doppler est utile pour les radars dits “look down” (capables de détecter et suivre une cible vers le bas) mais contre des cibles qui ne sont pas trop basses (c’est à dire pas confondus dans les perturbations du sol).

    C’est pour cela que la version par sous-marin est si valorisée

    Pourtant il suffirait à l’avion porteur de tirer au ras de l’eau le missile pour ne pas avoir ce problème? Sauf si l’accélération à vitesse supersonique (ou le lâcher à vitesse supersonique) est trop difficile à contrôler à très basse altitude. Auxquels cas le désavantage de la vitesse supersonique n’est compensé que par le cadre tactique de l’attaque d’une grosse flotte (soyons clairs: une task force US) identifiable de loin par des moyens externes, et qu’il faut de toute façon attaquer de très loin à cause de son auto couverture aérienne.

    L’Exocet est plus souple d’emploi: il peut permettre à un navire de détruire un mouilleur de mines.

    l’exocet est détecté, le navire lance un Sea Sparrow a une position déterminée. Le Sea Sparrow va ensuite activer son radar et détecter le missile puis l’intercepter.

    Il y a des missiles pour tirer sur un engin qui sera détecté par le radar lanceur et l’attaquer directement. Le Sea Sparrow en altitude, aurait besoin d’un radar dit “look down”, à effet Doppler. Pas sûr qu’il en ait un, c’est un engin lourd et coûteux.

     

    Note que je ne dis pas qu’actuellement l’Exocet ne peut être intercepté, simplement que c’est une interception qui repose surtout sur des défenses de courte portée, ou de moyenne portée très évoluées. Et plus modernes que les premières versions de l’Exocet.

    On est actuellement entré dans une course entre les ECM du missile et de la cible, les trajectoires finales évasives, la saturation et/ou la précision des défenses AA des navires cibles, la capacité à en faire des défenses de zone (pour qu’un navire en protège plusieurs, comme dans uen Tsak Force).

    Le jour où les missiles supersoniques lourds pourront être tirés au ras de l’eau, rester au ras de l’eau, allumer leur radar et déturire la cible (avec du coup une capacité de destruction énorme), les modernisations successives de l’Exocet ou du Harpoon ne suffiront plus. Il faudra changer de famille de missiles.

    Comme le forum, me voici amélioré du type 2 au type 10!

  • A password will be emailed to you.