Post has published by Pano
  • Participant
    Posts582
    Member since: 21 avril 2012

    La fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ? Quelles sont les intentions réelles de Kim Jong Un ? Certains experts restent sceptiques…

    Primo, il est question de fermer, d’ailleurs même de démanteler, UN (seul) site consacré à ces activités : le site de Punggye-ri, dans le nord du pays. Un seul site ; on est loin d’une dénucléarisation complète ! Surtout, comme le dit Val_78, qu’il n’est même pas question de toucher à l’arsenal déjà établi.

    Accessoirement, Kim aurait-il obtenu des concessions des Etats-Unis en échange ? Ou, plus précisément, lesquelles s’attend-il à obtenir en montrant un zeste de bonne volonté ?

    Certains spécialistes parlent d’une simple déclaration (presque dans le vide) de la part de Kim…

    Certes, cette déclaration semble être un signal positif… MAIS peut-être que ce centre n’était déjà de toute manière plus nécessaire : La Corée du Nord dit avoir achevé la militarisation de ses armes nucléaires… Or il est dit que si la Corée du Nord a tendance à exagérer quelque peu, elle n’a par contre pas pour habitude de mentir (mais cela reste bien sûr possible quand même 😉 ).

    @batbaileys : Kim doit voir le président sud-coréen, Moon Jae-in, le 27 avril ! Et Donald Trump en principe vers fin mai ou début juin (plutôt fin mai, en fait, sauf imprévu)… 🙂

    La rencontre du 27 avril doit avoir lieu à Panmunjeom… C’est un véritable événement historique, d’autant plus que, pour la première fois, ce type de rencontre n’aura PAS lieu en Corée du Nord, mais dans la zone démilitarisée (DMZ) entre les deux Corées ET, en plus, DU CÔTÉ SUD de la DMZ !

    Une ombre plane toutefois : si Kim n’obtient pas ce qu’il souhaite lors de ces entretiens, il pourrait très rapidement relancer ses programmes de lancement de missiles balistiques !

    Pour le moment, Kim affirme avoir réalisé « la grande cause historique », à savoir « l’achèvement d’une force nucléaire d’Etat ». Il semblerait qu’il voudrait à présent s’occuper de résoudre différents problèmes à l’intérieur du pays, comme soigner son économie…

    Attention à ne pas oublier non plus, dans ce dossier, le rôle de la Chine : celle-ci, véritable interlocuteur-clé dans la région, souhaiterait freiner un peu l’ardeur de son turbulent voisin. En effet, le programme nucléaire nord-coréen alimente une véritable course aux armements dans la région et donne des arguments à Shinzo Abe, lequel veut déjà, en cette période plus que jamais, remilitariser le Japon…

    Que ce soit une intervention militaire (bien sûr très peu probable !) en Corée du Nord ou un accord de paix, cela ne pourra pas se faire sans la Chine ! 😉

     

    La guerre, c'est l'histoire de l'humanité !
    Vouloir juger sans (bien) connaître, n'est-ce pas là le meilleur moyen de se tromper ?

  • A password will be emailed to you.