Post has published by guiguit
  • Modérateur
    Posts2015
    Member since: 26 août 2013

    Il est un domaine qui n’est pas un point de détail et qui n’a que très peu été évoqué sur ce sujet : l’évolution de la politique étrangère italienne.

    En effet, si la soif de satisfaire un impérialisme se justifiant par l’irrédentisme est indéniable, Mussolini n’a pas toujours été l’ami et le “brillant second” d’Hitler.

  • A password will be emailed to you.