Post has published by Nathan
  • Participant
    Posts911
    Member since: 20 décembre 2014

    Suite et fin du Plan: Faut-il poursuivre les Prussiens ?

     

    Avertit a temps par nos mongolfieres et deja assez renforcés, c’est a un contre deux aux maximum que l’on devrait ce battre dans une offensive majeure opéré par l’ennemi, qui sera nettement surclassé par notre puissance feu, leger, moyen et lourd, et nos soldats abrités et aussi par des tranchés et fortifications sauront stopper efficacement l’attaque ennemi…

     

    Et avec la production de ses nouvelles armes que j’ai commandé dès mon arrivé à Paris, de 500 nouvelles Mitrailleuses, cela prendra le temps necessaire, et pour les nouvelles munitions prises aux Prussiens, idem aussi dès maintenant et signalé par telegraphe avec quelques pieces que je leur envoie pour exemple, pour ravitailler plus tard nos 900 canons Prussiens capturés, ainsi, nous surclasserons largement et constamment l’ennemi en tout point en puissance feu.

    J’estime le total selon les informations de nos espions acquis jusqu’a ce jour, de 700 a 800 pieces d’artilleries prussiennes qui leur resteraient, contre nos 2100 canons tout compris.

     

    ( Les Prussiens ont employés environ 1500 canons dans cette campagne, ( Authentique ) ce qui ne leur empechera pas d’en creer d’autres suplementaires pour compenser leurs pertes…)

     

    Cela fait deja plus d’un mois que j’ai commandé ces mitrailleuses, on me previent de l’envoie de 70 d’entre elle sous peu, 45 d’entre elle iront au front de la Meurthe, dont l’obstacle naturel est plus faible, et les 25 autres, au front de la Moselle, tous, placé en reserve, mais tres proche du front.

     

    Et au cours de decembre, la levée generale faite en france donnerait de 300 a 400 000h suplementaire qui rejoindraient les drapeaux, exalté par nos victoires et l’appel de la gloire et des souvenirs glorieux du 1er empire dont certains revent d’égaler nos anciens et que nos victoires gagnerons a notre cause.

    Nous presenterions donc un total de plus d’un million d’hommes aux maximum, largement suffisant pour faire echec a tous les assauts Prussiens, et nous les forcerons a terme à négocier leur retrait de la guerre devant l’inutilité de leurs éfforts, sans perdre trop d’homme et un pouce de notre territoire.

     

    Ceci aurait un autre avantage, celle de relever la tete des ennemis de la Prusse, comme l’Autriche qui souhaiterait regagner son ancienne influence sur les états d’Allemagne et par tractation l’engager contre Berlin directement et lui porter un coup fatal a sa monarchie grace a une forte levée en soldats, lui reprendrait la Silesie ou davantage ou l’intimiderait pour mettre fin a la guerre et renégocier son traité avec son ennemi pour reprendre de l’influence en Allemagne et en s’alliant avec la France pour peser davantage sur le terrain de la negociation.

     

    Par contre, je ne garantis rien d’absolu a lancer de puissantes offensives pour regagner du terrain contre de telles masse de soldats reuni dans un espace aussi étroit et une pareille puissance feux, et sur un terrain defensif et trop boisés, aussi, je prefere consolider nos positions, assurer notre acquis, que de jouer notre avenir dans des combats sanglants incertains, localement, sa reste a voir, a condition de frapper vite et fort et peut etre nous ouvrir d’autres perspectives a court termes, mais pas de grande ampleur qui pourrait finir en statu quo avec trop de pertes.

     

    Voila pourquoi, nous devrions et pourrons tenir nos positions defensives qui devraient nous garantir la victoire, meme si l’ennemi engageait le double de force, nous pourrions encore tenir.

     

    voila messieurs, les raisons qui me font croire en la defense plutot qu’en l’offensive avec les moyens qui me permette d’arreter efficacement l’ennemi.

     

    Le long discours de Mac Mahon prit fin, et attendit la reaction de ses generaux…

     

    Ceux-ci, convaincu de la meilleure solution proposée par leur commandant, acquiercerent tous, mieux valait un plan sage, prudent, solide, appuyés sur de bonnes positions, que des renforts et des armes rendront inexpugnable rapidement, grace au temps gagné utilisé pour ce renforcer, que poursuivre dans une offensive incertaine un ennemi pour l’instant inferieur et en retraite, mais qui sera tres tot tres puissamment renforcé, et en oubliant la defensive, et en rencontrant un echec tres possible avec une armée a moitié composé de milice qui a gagné en experience mais insuffisamment, l’armée impréparé pour arreter ou que ce soit une puissante offensive Prussienne qui ce developperait, et serait plus particulierement dangeureuse sur la Meurthe, nous deborderait assez rapidement et pourrait tout remettre en cause de notre succés acquis a ce jour, et qui sait meme nous rejeter jusqu’a Paris.

    Aussi, la defensive proposé par Mac Mahon est bien la solution idéale qui nous promet suffisamment de succés et forcera certainement l’ennemi a la négociation devant l’inutilité de ses éfforts, meme s’il ce renforce, d’autant que l’Autriche pourrait entrer en lice et menacer Berlin, aussi, la Prusse conscient de cela, ne pourrait durer eternellement dans cette situation qui ne deviendrait que plus dangeureuse pour elle avec le temps en immobilisant autant de forces reuni contre nous, la laissant a la merci d’un ennemi puissant, la forcerait a signer la paix rapidement et nous abandonner toutes nos terres conquises sans trop nous couter.

     

     

    Ainsi, l’offensive de Mac Mahon qui avait mené presque a la victoire grace au plan de Jérome Bonaparte, du stopper sur la Moselle.

    C’est ainsi que la guerre dut etre prolongée, mais avec des avantages superieurs ou l’espoir de la paix etait a porter de main.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 1 semaine par  Nathan.
  • A password will be emailed to you.